Il se suicide à l'aide de son lacet au commissariat de Grenoble

Il se suicide à l'aide de son lacet au commissariat de Grenoble

FAIT DIVERS - Un homme de 41 ans qui avait été placé en dégrisement mardi soir après avoir été interpellé en état d'ivresse s'est pendu quelques heures plus tard avec l'un de ses lacets dans une cellule du commissariat de Grenoble.

Le quadragénaire avait été interpellé quelques heures plus tôt en état d'ébriété. Il avait dégradé la vitrine d'une pharmacie. Il avait été placé en cellule de dégrisement au commissariat de Grenoble. 

Déjouant l'attention des surveillants, l'homme a réussi à récupérer sa paire de chaussure. "Il l'aurait ensuite dissimulé derrière le muret du coin toilettes, où la vidéosurveillance n'a pas accès, avant de se pendre avec un lacet", précise Jean-Yves Coquillat, procureur de la République à Grenoble. 

Deux enquêtes ouvertes

Selon le parquet, un surveillant "s'est aperçu de quelque chose d'anormal et a confisqué le tee-shirt, mais il n'a pas vu qu'il manquait une chaussure".

Deux enquêtes judiciaire et administrative ont été ouvertes pour faire la lumière sur les circonstances du drame. L'autopsie du quadragénaire, pratiquée jeudi, a confirmé que l'homme ne portait pas de traces de coups, confirmant la thèse du suicide

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de deux millions de morts dans le monde depuis le début de la pandémie

Covid-19 : Frédéric Mitterrand hospitalisé en urgence à Paris

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Les alertes neige sont levées, un département en vigilance crues

Lire et commenter