Ils chassent les "escrocs" et les "pervers" sur le Web

Ils chassent les "escrocs" et les "pervers" sur le Web

DirectLCI
INTERNET – Une poignée de bénévoles de l'association L'Aveu du Net à Albi, passe plusieurs heures par jour devant leur ordinateur afin de pister pervers ou arnaqueurs qui sévissent sur la Toile. Un travail de fourmi auquel l'Etat français commence à s'intéresser.

Débusquer les imposteurs du Web. Telle est la mission que se fixent depuis juillet 2013 les bénévoles de l'association L'Aveu du Net (Association des victimes d'escroquerie et d'usurpation du net) basée à Albi (Tarn).

Au téléphone, l'interlocutrice qui se présente comme la coordinatrice de l'association ne souhaite dévoiler ni son nom, ni sa profession, ni son âge. "J'ai déjà reçu des menaces de mort sur ma boîte mail", justifie celle qui dit avoir commencé à rechercher des arnaqueurs du Web il y a sept ans "quand ma fille m'a montré des commentaires "déplacés" sous des photos de jeunes filles mineures.

Aucune formation informatique ou policière

Quelques mois plus tard j'ai débusqué un premier cyber pédophile et j'ai commencé à collaborer avec l'e-cops (contact en Belgique où on peut dénoncer des dérives sur le Web, Ndlr)", explique encore la bénévole de l'Aveu du net. Affirmant ne posséder aucune formation en informatique ou en investigation policière, "mais une bonne mémoire visuelle", la cheville ouvrière de l'Aveu du Net passe plusieurs heures par jour devant l'écran de l'ordinateur de son domicile. "Je récolte un maximum d'informations pour mener des investigations en toute légalité", ajoute-t-elle.

On n'en saura pas davantage sur ses méthodes classées "top secret". Forte d'une dizaine de bénévoles en France mais aussi au Canada, au Maroc ou en Afrique du Sud, l'Aveu du Net qui reçoit plusieurs plaintes par jour s'est spécialisé depuis quelques mois dans le domaine des usurpations d'identité. "Certaines personnes mal intentionnées peuvent vous filmer à votre insu à travers votre webcam afin de faire du chantage ou vous escroquer".

280 faux profils Facebook pour deux députés

Si beaucoup de cas sont recensés en Afrique – deux personnes arrêtées grâce au travail de l'Aveu du Net seront jugées en juin en Côte d'Ivoire – trois cyberpédophiles ont été appréhendés en France. Et certains ministères français ne sont pas insensibles à la démarche de l'association albigeoise afin de lutter contre l'usurpation et l'escroquerie sur Internet.

Reçus il y a quelques semaines par des représentants des ministères de l'Intérieur ou de la Justice, les bénévoles de l'Aveu du Net espèrent décrocher des subventions pour fonctionner dans de meilleures conditions matérielles. En attendant, la chasse aux escrocs sur le Net continue. Dernièrement l'association a mis à jour près de 280 faux profils sur des réseaux sociaux des députés tarnais Jacques Valax et Philippe Folliot.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter