Ils pillent une rame TGV, forçant le train à s’arrêter

Ils pillent une rame TGV, forçant le train à s’arrêter

FAIT-DIVERS – Vendredi soir, une dizaine de jeunes sont montés dans le train Paris-Brest, chahutant les passagers et ouvrant leurs bagages. Placés en garde à vue ce week-end ils ont été remis en liberté, mais sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Rennes en février.

Ils ont débarqué dans le train, et ont mis la pagaille. Vendredi soir, une dizaine de jeunes embarquent gare Montparnasse, à 21 h 03, direction Brest. Ils sont tous alcoolisés et passablement excités, rapporte Ouest-France, ce lundi . Ils disent partir en virée à Saint-Brieuc. Et visiblement, sont déjà bien dans l’ambiance.

A cette heure-ci, dans la rame, les passagers sont plutôt tranquilles. Mais eux arrivent, circulent de wagon en wagon, importunent et chahutent les gens au passage. Surtout, ils se mettent à fouiller dans les bagages situés sur les plateformes. Ils les ouvrent, et prennent notamment le matériel informatique qu’ils trouvent.

Une passagère fait un malaise

Certains usagers commencent à se rendre compte des faits. Dans un wagon notamment, des marins se lèvent, et bloquent les jeunes dans un coin de la rame, pour les empêcher de continuer. La situation est tendue, peut dégénérer à tout moment. Le chef de train, alerté, stoppe le train en gare de Vitré, près de Rennes. Il est aux alentours de 23 heures. Paniquée par la situation, une passagère fait même un malaise. Des passagers viennent à son aide et l’étendent sur le quai.

Le conducteur alerte la direction de la SNCF, celle-ci contacte les forces de l’ordre. Une vingtaine de gendarmes arrivent en gare, sécurisent le quai, montent dans le train. Et interpellent sept des jeunes, qui sont placés en garde à vue. Le parquet de Rennes les a remis en liberté samedi soir. Deux d’entre eux devraient comparaître devant le tribunal correctionnel de Rennes le 4 février.

Une enquête est ouverte

Le train est resté une heure en gare, avant de finalement repartir pour Rennes. La SNCF a porté plainte, une enquête est ouverte à la gendarmerie de Vitré, qui recueille les plaintes des voyageurs importunés par des vols. Au final, ils ont fini par arriver à Rennes… au terme d’une soirée de début de week-end plus animée que prévu.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Gérald Darmanin interdit une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... quel est le profil du fugitif ?

EN DIRECT - Covid-19 : "Impossible" d'organiser les Jeux, selon un syndicat de médecins japonais

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

Israël sous le choc après la diffusion du lynchage d’un homme en direct à la télévision

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.