Ils rêvent d'une Bretagne à cinq départements

Ils rêvent d'une Bretagne à cinq départements

DirectLCI
REGIONS – Les partisans d’un rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne entendent mettre la pression sur le gouvernement, samedi, en prouvant par le nombre la réelle volonté des habitants de changer de région.

Qu’est-ce qu’il se passe ?
Les collectifs 44=Breizh et Bretagne Réunie, qui rassemblent associations, syndicats ou mouvements politiques, appellent à une grande manifestation samedi à Nantes. Le but : mettre la pression sur le gouvernement, alors qu’il est en train d’examiner la réforme territoriale, pour que la Loire-Atlantique soit rattachée à la Bretagne.

Quels sont les arguments ?
Les tenants de la Bretagne à 5 départements s’estiment soutenus par la population. "Tous les sondages menés depuis 15 ans montrent que de 60 à 75 % des habitants sont pour le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne", indique Jonathan Guillaume, porte-parole. Une étude réalisée la semaine dernière par l’institut LH2 pour France Bleu va d’ailleurs dans le même sens : 63 % des sondés en Loire-Atlantique sont favorables à la réunification, et 57 % le sont aussi en Bretagne. "Sur le terrain, les manifestations organisées depuis 30 ans réunissent à chaque fois entre 5 à 10 000 personnes", insiste Jonathan.

Pourquoi une Bretagne réunifiée ?
A l’inverse du président des Pays-de-la-Loire, Jacques Auxiette, qui refuse le démantèlement de la région, 44=Breizh estime que cette entité, créée depuis Paris en 1955, est "sans visibilité à l’internationale, ni véritable poids économique", et qu’elle "ne repose sur aucun critère administratif ou historique existant. Ces frontières administratives posent des problèmes politiques, économiques, et d’aménagement du territoire". Le collectif préférerait un rapprochement Nantes-Rennes avec une politique de transports cohérente : "Il n’existe pas de ligne directe Nantes-Rennes, pourtant demandée depuis longtemps", indique Jonathan. "Et le tram-train Nantes-Châteaubriant qui vient d’arriver complète la ligne déjà existante Rennes-Châteaubriant. Mais il n’y a aucune correspondance de train !"

Une réunification est-elle réellement faisable ?
"Le débat sur la refonte des régions est brandi depuis 2008-2009 par les gouvernements, mais ils ont du mal à avancer des propositions claires", reconnaît Jonathan. "Mais pour la première fois, Manuel Valls a donné un calendrier. On attend de voir comment ils vont procéder." Dans les faits, le collectif pointe des structures fonctionnant déjà à l’échelle des 5 départements comme le réseau Produire en Bretagne sur le plan économique. "Ce n’est donc pas irréalisable", insiste Jonathan.

Plus d'articles

Lire et commenter