Ils se mobilisent pour retrouver Anne Cécile Pinel, disparue en Croatie

FRANCE
DirectLCI
MOBILISATION – La jeune femme de 23 ans, étudiante à Lyon, a disparu en juillet 2014 alors qu'elle prenait part au festival de musique électronique Momento Demento, organisé aux environs de Slunj, en Croatie. Sa famille vient de créer une association pour que le grand public puisse contribuer à la retrouver.

Ils n'arrêteront pas de se battre. La famille et les proches d'Anne-Cécile Pinel, cette étudiante lyonnaise de 23 ans disparue le 21 juillet dernier lors d'un festival de musique électronique en Croatie , ont créé il y a quelques jours une association pour permettre au grand public de pouvoir contribuer à la recherche de la jeune femme, originaire de Savoie.

Une enquête au point mort

"La page Facebook consacrée à la disparition d'Anne-Cécile rassemble plus de 10 000 personnes, mais nous voulions mettre en place quelque chose de plus officiel, explique Olivia Boisson, amie de l'étudiante depuis les années lycée. Les gens peuvent faire des dons s'ils le souhaitent mais nous ne demandons aucune participation financière pour pouvoir adhérer à l'association. L'argent récolté permettra de financer les prochains événements, à imprimer des affiches, des avis de disparition ou encore à créer des t-shirts", précise-t-elle.

Une semaine après son lancement, l'AARAC (Association Aide à la Recherche d'Anne-Cécile) compte déjà une centaine de membres. Les investigations, elles, continuent de stagner. "L'enquête est toujours en cours, mais il n'y a pour l'instant aucun élément nouveau. Mais on ne lâche pas, le combat continue", assure Olivia Boisson.

Le site Internet de l'association : http://asso.anne-cecile-pinel.fr
 

Lire et commenter