Ils simulent un enlèvement pour plaisanter, un passant appelle la police

Ils simulent un enlèvement pour plaisanter, un passant appelle la police

FAIT DIVERS – La scène s’est produite lundi soir à Lyon. Le groupe d’étudiants s’est fait remonter les bretelles par les forces de l’ordre.

La blague n’a pas fait rire tout le monde. Lundi soir aux alentours de 19 h 30, un groupe de quatre étudiants lyonnais décide de simuler l’enlèvement d’un de leurs camarades, et ce afin de fêter un anniversaire ou dans le cadre d’un bizutage (les circonstances exactes de la plaisanterie restent floues).

Ils attendent donc leur "victime" sur le parking du quai Joseph-Gillet, dans le quatrième arrondissement de la capitale des Gaules. Lorsque celle-ci se présente, les jeunes se jettent sur elle et l’embarquent sans ménagement dans un véhicule, tandis que toute la scène est filmée par un complice.

Faire rire sur Internet

Mais selon le journal Le Progrès , un piéton qui passe par là assiste à la scène et, n’étant pas dans la confidence, décide d’appeler la police pour signaler le vrai-faux "kidnapping". La police arrive immédiatement sur place avec l’idée que la situation est peut-être grave.

Les forces de l’ordre comprennent très rapidement qu’il ne s’agit que d’une blague d’étudiants. Après un contrôle d’identité, les jeunes - qui avaient prévu de diffuser la vidéo sur Internet afin de faire rire à la fac - ont eu droit à une remontrance de la part des policiers.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Les organisateurs de la manifestation pro-palestinienne interdite à Paris maintiennent leur appel

EN DIRECT - Fin de la traque dans les Cévennes : le suspect en garde à vue pour "assassinat"

Tensions au Proche-Orient : d’où vient l’arsenal militaire du Hamas ?

"Excusez-moi, je me rends" : la fin de cavale du fugitif des Cévennes, "affaibli et hagard"

VIDÉO - "Une femme libérée et de pouvoir" : Amandine Petit a défilé en Marianne à Miss Univers

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.