Images rares. Une négociatrice du RAID au téléphone avec un preneur d’otage

DirectLCI
Après avoir pris en otage un surveillant, un détenu de la maison d’arrêt de Saint-Maur décide de se rendre. Mais à une condition. Il ne veut pas être en garde à vue avec un fonctionnaire du RAID. Il a peur de se "faire taser". Des journalistes de Sept à huit étaient présents.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter