Immobilier : quel parcours pour bien percer ?

Immobilier : quel parcours pour bien percer ?

DirectLCI
PRATIQUE - Vous êtes lycéen, en pleine réflexion sur votre orientation et intéressé par le monde de l’immobilier ? Cet article devrait retenir votre attention. Comme dans chaque secteur d’activité, s’il n’y a pas une voie royale, il existe plusieurs chemins pour accéder à la profession.

Le diplôme de base reste le BTS Professions immobilières. "Il attire généralement des bacheliers de filière STMG, ES ou S", note Dorothée Gabanou, conseillère d’orientation et psychologue au CIO Lyon centre. "Les lycées Ampère et Colbert, Groupe Sciences-U et l’Icoges proposent ce diplôme", ajoute-t-elle.

Il existe aussi des DEUST spécialisés dans l’immobilier. Désormais, l’heure est à la professionnalisation, et le bac + 2 constitue le minimum requis. Les formations en commerce ainsi que les cursus en droit, gestion ou sciences politiques peuvent aussi permettre d’accéder à la profession. Les licences et masters servent à se spécialiser en fonction du secteur choisi : promotion, transaction ou gestion. Un bac + 3 ou bac + 5 peut être utile pour viser des postes de cadre.

Alternance, BTS, bac + 2 ou formation directe

Mais toutes ces formations ne s’adressent pas forcément à des candidats titulaires d’un bac. "Il est utile de rappeler le principe de la validation des acquis de l’expérience (VAE). Une personne qui travaille depuis plusieurs années peut obtenir au moins une partie d’un diplôme. D’autre part, le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) du Grand Lyon forme chaque année des adultes en cours du soir et du week-end, y compris en immobilier", poursuit Dorothée Gabanou.

Enfin, il est aussi possible de décrocher un certificat de qualification professionnelle au sein des réseaux (Century 21, Laforêt…). Les candidats bénéficient alors d’une formation interne à l’agence pendant plusieurs mois. Ophélie Blanc, 21 ans et négociatrice en immobilier au sein de l’agence Concorde (Lyon IIe), a décroché son premier CDI quelques mois seulement après la fin de ses études. Une sacrée réussite. "J’ai suivi un BTS Professions immobilières en alternance et je ne regrette pas du tout d’avoir choisi cette option. Quand mon patron m’a recrutée, il m’a dit clairement qu’il avait choisi mon CV en priorité parce que j’avais déjà de l’expérience", explique la jeune Lyonnaise.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter