Isolement des détenus radicaux : "Il n'y a pas de solution type"

FRANCE

"Sur la base de l'expérimentation menée à Fresnes", Manuel Valls a annoncé vouloir créer cinq quartiers supplémentaires au sein d'établissements pénitentiaires, dédiés aux personnes détenues radicalisées. "Il n'y a pas de solution type", affirme Chems Akrouf, spécialiste du renseignement militaire.
Lire et commenter