Ivres, ils blessent un policier à leur soirée d'anniversaire

Ivres, ils blessent un policier à leur soirée d'anniversaire

JUSTICE – Des étudiants ont fait un peu trop de bruit lors d’une fête alcoolisée avant de malmener les forces de l’ordre. Ce lundi, ils étaient jugés par le tribunal correctionnel. Le procureur a requis des peines allant de trois à six mois de prison pour les cinq prévenus.

Trois mois avec sursis contre quatre prévenus, et six mois dont deux fermes contre un autre. Telles sont les peines qui ont été requises ce lundi soir par le tribunal correctionnel de Lyon contre un groupe de jeunes après une fête ayant mal tourné.

Ce samedi 4 janvier au soir, la joyeuse bande célèbre les 25 ans d’une amie. Treize personnes – des étudiants et un avocat dans sa première année d’exercice - sont ainsi réunies dans un petit appartement de la rue Romarin (Ier arrondissement). Vers deux heures du matin, excédé par le bruit, un voisin vient taper à la porte.

Une vingtaine de policiers intervient

Vivement repoussé par un geste porté à la gorge, le riverain décide d’appeler la police. Lorsqu’un fonctionnaire se présente un quart d’heure plus tard, il n’est pas le bienvenu et se retrouve la jambe coincée dans l’embrasure de la porte, ce qui lui provoquera une entorse et deux jours d’incapacité de travail. "On connaît nos droits, vous n’avez pas le droit d’entrer", clament les jeunes, visiblement assez alcoolisés, dans des propos rapportés par le journal Le Progrès .

Sauf que les forces de l’ordre attendent l’aube et six heures du matin, à savoir l’heure légale de la perquisition. Le moment venu, ce sont 19 policiers qui interviennent dans l’immeuble. Les avocats de la défense déplorent quant à eux une "procédure disproportionnée."
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France a rapatrié plus de 20.000 personnes bloquées au Maroc

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

EN DIRECT - Présidentielle : la décision d'être candidat n'a "pas été facile", affirme Eric Zemmour

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.