J'ai testé : tirer en plein dans le mille

J'ai testé : tirer en plein dans le mille

DirectLCI
SPORT - Concentration, calme et gestion de la respiration sont les maîtres mots d’un bon tireur sportif. Metronews a testé pour vous.

Un sport, le tir ? A l’épaule ou au poing, le tir sportif consiste à utiliser une arme pour tenter d’atteindre avec précision une cible, située entre 10 et plusieurs centaines de mètres selon les épreuves. Mais cette discipline d’adresse bannit la violence au profit de la sécurité. Les accidents et les blessures sont donc très rares, puisque tous les pratiquants doivent être conscients des règles à respecter.

Des règles très strictes

Selon la Fédération française de tir, ce sport individuel à part entière se classe à la deuxième place mondiale en termes de licenciés. A l’échelle du Rhône, 3 000 pratiquants fréquentent 32 clubs. C’est avec l’AS Caluire que je vais vivre mes premières sensations de tir à l’arme de poing. Au sein du majestueux fort de Montessuy, Sébastien accepte volontiers de me prêter son pistolet 22 long rifle.

Ce pratiquant assidu me rappelle la consigne de sécurité absolue : ne jamais orienter l’arme vers le pas de tir ! "Adopte une position détendue, légèrement de profil, chausse l’arme à une main, aligne les organes de visée et tente d’atteindre le rond noir situé à 25 mètres". Le casque sur les oreilles, je m’exécute et enchaîne 5 balles. Deux atteignent la cible, mais aucune ne me permet de décrocher un 10. Avec cette arme sportive, le recul n’est pas très impressionnant. Une sensation que je retrouverai davantage avec le Colt 45 un peu plus tard.

Enfin, personne n’ignore que le port d’arme reste très réglementé en France. Un tireur doit en effet s’inscrire dans un club et valider trois séances espacées au minimum de deux mois. La structure délivre alors une demande de détention qui sera suivie d’une enquête par les forces de l’ordre sur le passé judiciaire du tireur sportif.
 

Plus d'articles

Lire et commenter