"Je suis déjà jugé, déjà condamné", Michel Platini dénonce

France
DirectLCI
Dans une lettre publiée samedi, Michel Platini, qui ne s'était pas présenté la veille devant la commission d'éthique de la Fifa, estime être "déjà jugé" et "déjà condamné". Le président de l'UEFA sera fixé lundi sur son sort, menacé d'une radiation à vie du monde du football après le versement de 1,8 million d'euros versé en 2011 de la part de Joseph Blatter, le président démissionnaire de la Fifa.

Sur le même sujet

Lire et commenter