"Je suis pour le terrorisme" : deux ans ferme

FRANCE
JUSTICE – Un jeune interpellé pour un vol de portable a cru bon de faire l’apologie du terrorisme et de menacer un adjoint de sécurité dans les locaux de la police. Résultat : deux ans de prison ferme.

Il est parfois préférable de se taire. Telle est la conclusion que doit tirer un jeune homme de 22 ans, condamné jeudi par le tribunal de Marseille à deux ans de prison ferme.

Interpellé le 14 janvier à l’Opéra, en compagnie d’un complice pour vol de portable, Ousama a vertement insulté l’adjoint de sécurité qui l’interrogeait. Après avoir déclaré : "Je suis pour le terrorisme et contre Charlie Hebdo", il aurait ajouté, selon La Provence : "Sale Français, traître, vendu, suceur." A priori, il faisait là référence au fait que le policier serait lui aussi issu de l’immigration.

Sous l’emprise de l’alcool ?

Il aurait pu s’arrêter là. Mais il a poursuivi : "Sur le prophète, tu vas brûler en enfer ! Je vais te retrouver demain et je vais te faire un gros cul." Etant donné le contexte actuel, pour le moins tendu après les attentats perpétrés à Paris la semaine dernière, le procureur a condamné des propos "détestables" et "inexcusables".

Pour sa défense, Ousama a argué être, au moment des faits, sous l’emprise de l’alcool, et son avocate en appelé à "une justice dépassionnée". Sans succès. Ousama a été condamné à deux ans de prison ferme et a été écroué.

Des faits similaires ont eu lieu à Lille, où un homme de 34 ans, qui avait fait l'apologie des frères Kouachi lors de son arrestation en état d'ivresse après un accident de voiture, a été condamné ce lundi à quatre ans de prison

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter