Jean-Jack Queyranne : "Ne pas s'affaiblir avec des manœuvres politiciennes"

Jean-Jack Queyranne : "Ne pas s'affaiblir avec des manœuvres politiciennes"
FRANCE
DirectLCI
ELECTIONS REGIONALES – Certains socialistes, dont Gérard Collomb, tentent-ils d'empêcher le président PS de la Région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne, de se présenter à sa propre succession en fin d'année ? Le maire de Lyon a démenti, et l'intéressé donne son point de vue à "metronews".

Que vous inspire ce "complot" présumé qui viserait à vous empêcher de vous présenter aux prochaines élections régionales ?
Je pense que tout ce qui peut diviser la gauche n'est pas bénéfique, et nous affaiblit. J'étais au Sirha ce samedi (au Salon international de la restauration, de l'hôtellerie et de l'alimentation qui se tient actuellement à Eurexpo Lyon, ndlr) et j'ai reçu beaucoup de témoignages en ma faveur. De nombreuses personnes m'ont arrêté pour me dire : "Ce n'est pas bien ce que l'on vous fait", "on est avec vous", "vous faites du bon boulot". Je reçois aussi beaucoup de tweets de soutien.

Jugez-vous ce "complot" crédible ?
Je ne veux pas en rajouter. Pour moi, cette affaire n'a pas de réalité. Gérard Collomb dit qu'il n'est pas du tout l'inspirateur de ce genre de manœuvre. Tout le monde dit "ce n'est pas moi". La droite est en conquête, le Front national a fait 25 % aux dernières élections européennes… la gauche a autre chose à faire que se diviser. Nous avons mis une dynamique en route avec René Souchon, le président de la région Auvergne, afin de créer cette grande région . Il ne faut pas l'affaiblir avec des manœuvres politiciennes.

"Je suis en forme pour un troisième mandat"

Une primaire à gauche est-elle envisageable ?
Tout est encore possible, mais ce n'est pas vraiment d'actualité. Le moment est venu de défendre le bilan et de promouvoir la nouvelle région.

Un troisième mandat ne serait-il pas celui de trop ? Certains font notamment référence à votre âge… (69 ans, ndlr)
On peut toujours me reprocher la politique qui a été menée, mais la querelle sur l'âge est tout à fait secondaire. Celui qui prend la responsabilité d'être candidat doit être en pleine capacité de ses forces physiques ou intellectuelles. Et je suis en forme ! (rires)

"Laurent Wauquiez est l'homme du 'Tea Party' à la française"

A droite, l'UMP Laurent Wauquiez a présenté sa candidature comme étant celle d'un "enfant de la région Rhône-Alpes Auvergne". Qu'en pensez-vous ?
Pour un enfant de la région, il est bien lointain. J'ai en effet l'impression qu'aujourd'hui il est beaucoup plus à Paris qu'en région, en raison de ses grandes ambitions nationales. C'est un homme de qualité mais qui représente quand même une vieille droite, conservatrice. Il n'y a qu'à voir ses positions sur l'Europe, sur le mariage pour tous. C'est l'homme du "Tea Party" à la française.

Quelle est votre ambition pour la grande région Rhône-Alpes/Auvergne ?
L'ambition est double. D'abord, compter en France, un pays encore trop centralisé. Ma volonté est qu'à travers cette grande région nous ayons un véritable pouvoir, ce qui n'est pas encore fait. Je veux lutter contre cette centralisation. Le second défi est de vraiment prendre en compte tous les territoires et l'ensemble des citoyens de cette grande région. Que personne ne soit délaissé.
 

Lire et commenter