Jihadisme : une filière d'acheminement jugée en l'absence du principal prévenu

FRANCE

Le procès d'une filière d'acheminement de djihadistes s'ouvre ce mardi au Palais de justice de Paris. Sept prévenus sont jugés mais le principal prévenu, Salim Benghalem, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt international, est introuvable. Les juges devront se satisfaire des témoignages des six autres prévenus, comme l'explique Ségolène Chaplin.
Lire et commenter