Jihadisme : une filière de recrutement jugée, le principal accusé absent

DirectLCI
Le procès d’une filière de recrutement de jihadistes a ouvert ce mardi au Palais de justice de Paris. Sept individus sont soupçonnés d’avoir acheminé des Français vers la Syrie. Parmi eux, Salim Benghalem, responsable présumé de l’accueil des jihadistes francophones pour Daech. Ce dernier est absent du procès et fait l’objet d’un mandat d’arrêt international. Originaire d’une cité de Cachan, inculpé pour meurtre puis radicalisé à Fresnes, cet ancien délinquant intègre ensuite les filières extrémistes des Buttes-Chaumont, où il se rapproche notamment de Cherif Kouachi, l’un des auteurs des attentats de Charlie Hebdo.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter