Jihadisme : une filière de recrutement jugée, le principal accusé absent

Jihadisme : une filière de recrutement jugée, le principal accusé absent

Le procès d’une filière de recrutement de jihadistes a ouvert ce mardi au Palais de justice de Paris. Sept individus sont soupçonnés d’avoir acheminé des Français vers la Syrie. Parmi eux, Salim Benghalem, responsable présumé de l’accueil des jihadistes francophones pour Daech. Ce dernier est absent du procès et fait l’objet d’un mandat d’arrêt international. Originaire d’une cité de Cachan, inculpé pour meurtre puis radicalisé à Fresnes, cet ancien délinquant intègre ensuite les filières extrémistes des Buttes-Chaumont, où il se rapproche notamment de Cherif Kouachi, l’un des auteurs des attentats de Charlie Hebdo.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil des 6000 patients en réanimation quasiment atteint

Mort de George Floyd : Derek Chauvin reconnu coupable de meurtre

L'étonnante décision de Peugeot face à la pénurie de semi-conducteurs

Carrefour supprime à son tour les tickets de caisse

Variants : le "double mutant" indien est-il déjà présent en Europe ?

Lire et commenter