JO de Rio 2016 : la flamme olympique portée par un réfugié syrien dans un camp de migrants

France
DirectLCI
OEIL DU WEB. Il en rêvait depuis une vingtaine d'années. Ibrahim Al-Hussein, réfugié syrien, a porté la flamme olympique mardi dans le camp d'Eleonas, à Athènes. Amputé en partie de sa jambe, il était nageur de compétition en Syrie. L'homme, qui a obtenu l'asile et une prothèse, continue de s'entraîner tous les jours. Un moment fort que les internautes ont pu suivre sur le compte @Rio2016.

Sur le même sujet

Lire et commenter