Paris : tout savoir sur la Journée sans voiture... si vous avez une voiture

Newsroom
DirectLCI
POLLUTION - Parisiens et touristes vont devoir laisser voiture et scooter au garage ce dimanche 16 septembre. Seuls certains véhicules sont autorisés à circuler, avec comme obligation de réduire leur vitesse à 30, voire 20 km/h dans les zones les plus restrictives. On vous donne tous les détails de cette 4e édition de la Journée sans voiture.

Ce dimanche 16 septembre, pas question de circuler dans les rues de la capitale avec un véhicule à moteur (deux-roues y compris), ni même une voiture électrique. Objectif de cette initiative mise en place par la Ville de Paris, où le débat sur la place de l'automobile fait rage ces derniers mois : sensibiliser les habitants "à la nécessité de modifier leur comportement vis-à-vis de la voiture" et montrer que les villes doivent "lutter contre la pollution liée au trafic routier". 


"C'est une journée où Paris manifeste avec force l'une de ses priorités : rendre l'espace public moins pollué, plus agréable et plus apaisé", peut-on ainsi lire sur le site officiel de la ville. 


Voici un petit mode d'emploi pour connaître tous les détails de cette opération.

Qui peut circuler ?

• Les vélos, les rollers, les trottinettes, voire même les gyropodes, et plus généralement tous les véhicules sans moteur sont autorisés à circuler dans la capitale.  


• Pour les autres, seuls sont autorisés à se déplacer les véhicules bénéficiant d'une dérogation : ainsi, les bus, les véhicules de secours, les taxis pourront rouler mais pas à plus de 30 km/h... sauf dans les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissement où, là, leur vitesse sera limitée à 20km/h. Les VTC sont quant à eux tolérés mais pas dans les arrondissements centraux. Également autorisés, à condition de présenter un justificatif : les véhicules de livraison, ceux qui approvisionnent les marchés, ceux qui sont utilisés par les handicapés, les camions de déménagement ayant une autorisation de stationnement, les véhicules de dépannages, des professionnels de soins à domicile ou de personnels travaillant dans le service public (RATP, hôpital..).


• Si vous avez une urgence absolue (accouchement, par exemple), il sera bien sûr possible d'emprunter votre voiture. 


• Même chose si vous habitez Paris : vous pourrez quitter ou entrer dans la capitale à condition de présenter un justificatif de domicile. Il vous est, par ailleurs, demandé d'emprunter le trajet le plus court pour minimiser les déplacements motorisés lors de cette journée spéciale.

Quel trajet peut-on emprunter ?

• Depuis 2017, l'ensemble du territoire parisien est interdit à la circulation lors de la journée sans voiture. De 11h à 18h, toutes les rues de Paris sont interdites aux véhicules à moteur. Seules exceptions : le périphérique où la vitesse restera limitée à 70 km/h, et le bois de Boulogne (sauf sa partie est). Le bois de Vincennes, quant à lui, est coupé en deux par l'interdiction, mais il devrait être possible d'y circuler à certains endroits.


• L’avenue des Champs-Elysées sera piétonnisée de 11h à 18h. Elle sera ainsi interdite à toute circulation, de 9h à 20h, à l’exception des véhicules d’urgence, selon le périmètre défini par les voies suivantes qui, demeureront elles, libres à la circulation : rue Arsène Houssaye, rue Lord Byron, rue Châteaubriand, rue Washington, rue d'Artois, rue de Berri, rue de Ponthieu, avenue Franklin Delano Roosevelt, rond-point des ChampsElysées (partie Ouest), avenue Montaigne, rue François 1er, avenue George V, rue Vernet, avenue Marceau et rue de Presbourg..


• Il est conseillé aux automobilistes effectuant des trajets province-province d’éviter le boulevard périphérique et de prendre les axes de contournement, à savoir l'A86 ou la N104.

Quel risque si je prends quand même ma voiture ?

Un important dispositif est déployé par la préfecture de Police et la mairie de Paris afin de contrôler les accès aux différents périmètres et secteurs concernés. Ce sont donc mille policiers qui vont être mobilisés. En cas d'infraction, vous risquez une amende de 135 euros. 

Qui doit s'abstenir de rouler ?

• Comme l'indique le site de la ville de Paris, "l’interdiction de circuler s’applique quel que soit le type de motorisation". Résultat, même si vous avez une voiture électrique, il faudra ce dimanche la laisser au garage. Pas question non plus de prendre votre deux-roues motorisé même s'il est électrique.


• Les voitures diplomatiques ne pourront pas rouler ce jour-là, même chose pour les voitures de presse. La mairie de Paris précise qu'aucune dérogation ne sera donnée pour cette journée. 

Pour quel(s) effet(s) ?

• Lors de la précédente édition sans voiture, le 1er octobre 2017, le trafic automobile avait chuté de 52%, selon la Ville de Paris. La circulation avait également été réduite d'un tiers sur le boulevard périphérique même s'il n'était pas concerné par l'opération. 


• Concernant la pollution, le niveau de dioxyde d'azote était en baisse de 25% à Paris et en petite couronne, selon Airparif. Le bruit avait également été réduit de 20% comparé à un dimanche normal selon l'association Bruitparif. 


• De son côté, la Préfecture de police avait dressé cinq PV pour "non-respect de l'arrêté", sur 54 infractions relevées (vitesse excessive, feux rouges, téléphone...).

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter