Kherza Bachir, l'assassin d'Hervé Gourdel et grand mufti des ravisseurs

Kherza Bachir, l'assassin d'Hervé Gourdel et grand mufti des ravisseurs

ALGÉRIE – Selon le quotidien algérien El Watan, l’armée algérienne a découvert l’identité du responsable de la décapitation du Français Hervé Gourdel. Il s’agirait de Kherza Bachir, terroriste notoire et mufti du Jund Al Khilafah.

L’enquête sur l'assassinat d'Hervé Gourdel s’accélère en Algérie. Alors que l’armée algérienne a annoncé jeudi avoir retrouvé le campement des ravisseurs du Français et que le quotidien algérien El Watan déclarait vendredi que les cinq djihadistes présents sur la vidéo de l’exécution avaient été identifiés, le média algérien a annoncé samedi que l’armée algérienne a désormais identifié la personne ayant décapité le touriste Français.

EN SAVOIR + >> Hervé Gourdel : l'armée algérienne a retrouvé le campement de ses ravisseurs

"Tous les membres du groupe (...) ont été identifiés grâce à des moyens scientifiques irréfutables", explique le journal sur son site Internet. "L'égorgeur (...) n'est autre que Kherza Bachir, un terroriste notoire qui fait office de mufti du groupe", poursuit le quotidien. Agé d'une cinquantaine d'années, Kherza Bachir "est natif de Bab El Oued, à Alger, et a à son actif de nombreux assassinats et attentats terroristes", selon El Watan.

La majorité des terroristes apparaissant dans la vidéo identifiés

Le bourreau d’Hervé Gourdel, exécuté en Algérie en septembre, ne serait donc pas Abdelmalek Gouri, qui ferait tout de même office de chef de ce groupe. Vendredi, le quotidien algérien précisait pourtant que l’ex-bras droit du chef d'al-Qaïda au Maghreb islamique aurait été l’auteur de l’égorgement.

Le journal cite également le nom de deux autres personnes présentes sur une vidéo de la décapitation. "Les services de sécurité ont également identifié la majorité des 32 terroristes qui apparaissent sur la vidéo, diffusée après la décapitation et qui concerne la réunion du groupe Jund Al Khilafah annonçant son allégeance à l'organisation terroriste Daech", précise El Watan.

Cinq islamistes armés ont par ailleurs été tués samedi par l'armée à l'est d'Alger, non loin de la région où a été détruit jeudi le campement des ravisseurs et assassins d'Hervé Gourdel. Vendredi, trois islamistes armés avaient déjà été tués par les militaires près du barrage d'Asserdoun au sud de Lakhdaria.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 30.789 Français toujours hospitalisés, 5.893 patients en réanimation

SEPT À HUIT - Toujours remonté contre son époque, Gérard Lanvin met ses maux en chanson

Mia retrouvée saine et sauve : le récit de son enlèvement conçu comme "une opération militaire"

L'image de la cérémonie : la reine Elizabeth II se recueille devant le cercueil de son mari Philip

Covid-19 : la Guadeloupe serre la vis face à une recrudescence du nombre de cas

Lire et commenter