La bibliothèque universitaire de la Manufacture des Tabacs entre dans le XXIe siècle

FRANCE

RENOVATION - Après plus de six mois de travaux intensifs, la bibliothèque de la Manufacture des Tabacs rouvre ses portes ce lundi. Etudiants et universitaires bénéficieront désormais de nouveaux espaces 2.0.

"On n’a pas tous les jours 20 ans", dit la chanson. Alors pour se préparer à cette échéance, la bibliothèque universitaire de la Manufacture des Tabacs s’est offert un lifting… plus que nécessaire. En deux décennies, les usages ont en effet beaucoup évolué. "Cette fois, nous entrons dans le XXIe siècle !", s’enthousiasme Véronique Bolze, la responsable du lieu.

Dans un premier temps, il s’agissait surtout d’améliorer la ventilation de l’établissement . "L’été, sous la verrière, la chaleur était insupportable. Nous étions contraints de fermer la bibliothèque chaque après-midi entre le 15 juin et le 15 septembre.' Un véritable problème, notamment pour les doctorants qui ne pouvaient s’accorder une si grande trêve estivale.

Entre silence et travail collectif

De grands travaux de régulation thermique ont donc été entrepris, avec notamment l’installation de deux groupes froids à l’ancien emplacement des bureaux des bibliothécaires. "Ensuite, par jeu de dominos, il a fallu repenser toute l’organisation du bâtiment, indique Véronique Bolze. L’université en a profité pour s’adapter aux nouveaux usages pédagogiques."

Différents espaces bien délimités ont ainsi vu le jour : un plateau "silencieux", pour permettre à chacun de travailler dans le calme et la sérénité ; un autre "où les chuchotements seront autorisés" ; un "espace détente" doté d’un mur d’expression pour que les étudiants puissent travailler de façon "plus décontractée dans un environnement cosy" ; et enfin, plusieurs salles consacrées au travail collectif, équipées de tables et de chaises à roulettes ainsi que d’écrans interactifs.

Premier pas vers le "learning centre"

Véronique Bolze nous emmène dans l’une de ces salles, située au rez-de-chaussée, qui donne un bon aperçu de cette nouvelle atmosphère 2.0. "Ici, les étudiants ont la possibilité de connecter six ordinateurs à la table de travail collaboratif et de projeter alternativement leurs données sur les deux écrans", explique-t-elle. Puis, à l’étage au-dessus, on découvre la future salle "d’auto-captation", bientôt équipée de webcams et du logiciel "Captivate".

Et les nouveautés ne s’arrêtent pas là : prêt de PC portables, prises électriques disponibles un peu partout, Wi-Fi "plus puissant"… Une ultra-connectivité qui est plus que jamais au cœur des préoccupations de l’université : à l’horizon 2015-2016, c’est un véritable 'learning centre' qui devrait voir le jour, cette fois à la bibliothèque de l’Arsenal.

Lire et commenter