La CCI s'implique auprès des entreprises en milieu rural

La CCI s'implique auprès des entreprises en milieu rural

France
DirectLCI
ECONOMIE – La chambre de commerce et d'industrie de Toulouse a lancé jeudi la première "rencontre entreprises et territoires". Son objectif : combler le défaut d'accompagnement des acteurs économiques en milieu rural et les encourager à travailler en réseau.

Le territoire du Volvestre, à une quarantaine de kilomètres de Toulouse, bénéficie d'un tissu économique vivant, mais les entreprises peinent à y trouver des conseils économiques concrets pour développer leur activité.

"En 2009, lorsque j'ai décidé de me lancer, je me suis sentie seule, raconte Karine Caire, à la tête d'une petite entreprise d'art et de décoration. J'ai été un peu aidée par la Région, mais ce n'est pas évident d'identifier les acteurs. D'autant qu'en milieu rural, les entrepreneurs se rencontrent peu car ils ont l'impression qu'ils n'ont pas de point commun.".

Devant ce même constat, Elisabeth Patinier, dirigeante de "Volvestre foie gras", qui emploie 9 salariés à Montesquieu-Volvestre, a décidé de faire appel à la chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Toulouse en 2010. "Une technicienne nous aidés à trouver des subventions pour mettre la chaîne de production de la conserverie aux normes. Aujourd'hui, nous avons pérennisé notre entreprise".

Des rencontres tous les deux mois

Pour prolonger cet accompagnement, la CCI vient de lancer des "rencontres entreprises et territoires". Des réunions où une délégation d'élus et des techniciens de la chambre viennent échanger avec des entrepreneurs. "Une façon de gagner en visibilité et en proximité", indique son président Alain Di Crescenzo.

Dominique Valentin, à la tête d'une PME depuis 2012, aurait souhaité qu'une telle initiative voit le jour plus tôt. "J'ai créé un club des entrepreneurs du Volvestre car aucune structure ne nous accompagne au niveau local. L'initiative de la CCI est encourageante même si, à mon avis, certains entrepreneurs continueront à se tourner vers des prestataires privés certes payants mais peut-être plus rapides pour délivrer des conseils très pratiques".

Alors même qu'elle enregistre une baisse de 20 % de son budget en 2014, la CCI souhaite se rapprocher des quelque 50 000 entreprises de Haute-Garonne. Les rencontres se tiendront tous les deux mois dans huit zones, basées sur le découpage des schémas de cohérence territoriale (SCOT) de Haute-Garonne.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter