La communauté urbaine de Marseille dans "une situation préoccupante"

La communauté urbaine de Marseille dans "une situation préoccupante"

France
DirectLCI
FINANCE – Après avoir fait faire un audit Marseille Provence Métropole, le nouveau président UMP de la communauté urbaine, Guy Teissier déplore "une situation budgétaire très dégradée".

Guy Teissier le pressentait, un audit de la situation financière de la communauté urbaine de Marseille l’a confirmé. Tout juste élu à la tête de Marseille Provence Métropole (MPM), le nouveau président UMP de l’institution a mandaté il y a 15 jours un cabinet indépendant pour définir les futures orientations budgétaires. Résultat : "la situation est préoccupante", déplore Guy Teissier.

Un contexte délicat à mettre au crédit avant tout de la dette qui atteint les 1,5 milliard d’euros désormais, soit un tiers de plus qu’en 2008. Selon l’étude menée par le cabinet Kalys, les recettes fiscales ne permettent pas de couvrir les dépenses. Un déficit de 40 millions d’euros a ainsi été évalué au cours de l’année 2013.

Hausse des impôts

Conscient de la fragilité budgétaire de MPM, Guy Teissier entend "agir" pour ne pas risquer "d’être mis sous tutelle". Plusieurs leviers ont été identifiés pour rééquilibrer le budget. Sans surprise, le rééquilibrage passera par une augmentation des impôts. La taxe foncière augmentera de 2 points (soit 5 euros par mois et par ménage) et la taxe d’habitation de 1 point (soit 2 euros). "Ce n’est pas de gaieté de cœur", assure le président de la communauté urbaine.

Parti dans une chasse au gaspillage au sein de l’institution, Guy Teissier entend aussi réduire les coûts de fonctionnement. Notamment sur les projets à venir. Le transfert des locaux vers la future tour la Marseillaise pourrait ainsi être remis en cause. Des subventions accordées à différentes associations pourraient également faire les frais de ce tour de vis budgétaire.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter