La crainte des habitants après les manifestations sauvages à Paris

DirectLCI
La nuit dernière, quelques casseurs parmi 300 manifestants ont brisé des abris-bus et des vitrines de magasin. En plus des commerces, certains immeubles ont été tagués. Les habitants, réveillés au beau milieu de la nuit par le bruit des manifestants et des policiers dans la rue, craignent de nouvelles dégradations.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter