La fac du Mirail peine à se faire appeler Jean-Jaurès

La fac du Mirail peine à se faire appeler Jean-Jaurès

France
DirectLCI
ENSEIGNEMENT – L'université de lettres doit être baptisée dans les prochaines semaines "Université Toulouse Jean Jaurès". Une décision qui ne fait pas l'unanimité sur le campus.

Une nouvelle ère pour la fac du Mirail. Depuis le 25 mars dernier, l'établissement de lettres de Toulouse porte désormais le nom de JeanJaurès, le célèbre homme politique du Tarn dont c'est le centenaire de la mort cette année.

"Nous avons quatorze campus dans la région, il nous fallait un nom qui illustre cette diversité", justifie son président Jean-Michel Minovez. Un choix qui ne fait pas l'unanimité. Une  pétition circule sur le Web en faveur de l'ancienne appellation . Elle a recueilli 1426 signatures. Sur place, les avis sont plutôt nuancés.

"Changer l'image de la fac"

Installé derrière le comptoir du foyer des étudiants en géographie, Pierre, 21 ans et inscrit en licence  ne voit "pas en quoi c'est nécessaire. En plus cela n'aide pas à ce que les habitants s'approprient le campus". Selon le jeune homme, dans les amphis les discussions sont plutôt alimentées par la prochaine réforme universitaire.

Sur un banc au milieu des coursives, Julie, Alexandra et Sitraka, futures diplômées en tourisme, n'arrivent pas à se mettre d'accord sur le sujet. "Cela va contribuer à changer l'image de la fac, depuis quelques années elle était ternie par les grèves à répétition", se réjouissent Julie et Sitraka. Alexandra leur répond du tac au tac. "Adopter un nouveau nom c'est idiot ! Même si l'université s'appelle Jean-Jaurès elle sera quand même installée au cœur du Mirail. Et je ne pense pas que le quartier va changer du jour au lendemain !"

Une fac liée à l'histoire du quartier

Passé les frontières du campus, la décision du président Minovez suscite également les commentaires dans les rues de La Reynerie. "Je ne comprends pas ce choix car l'identité du Mirail est viscéralement attachée à celle de l'université", regrette Mourad gérant d'un restaurant au bord du lac. "A la fin des années 60, il faut se souvenir que la fac a été construite avant les premiers immeubles!"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter