La fermeture de PSA liée à la pratique de l'islam ? La théorie de Jean-Christophe Lagarde crée un tollé

La fermeture de PSA liée à la pratique de l'islam ? La théorie de Jean-Christophe Lagarde crée un tollé

POLEMIQUE - Pour le député-maire de Drancy et président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde, la pratique trop prononcée de l'islam à l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois est à l'origine de la fermeture du centre, en 2013. Une affirmation lancée ce mardi sur France Info et qui a vivement fait réagir.

Jean-Christophe Lagarde, député-maire de Drancy et président de l'UDI, a jeté un véritable pavé dans la mare ce mardi sur France Info : interrogé par Jean-Michel Aphatie sur les dérives communautaristes liées à l’islam, l'élu de Seine-Saint-Denis a affirmé que la fermeture du site PSA à Aulnay-sous-Bois serait notamment "liée à l'omniprésence religieuse" (sous-entendu de l'islam) qui empêchait l’usine de fonctionner à un rythme efficace.

"Il y a eu des difficultés y compris dans mon département, par exemple à Aulnay-sous-Bois. On ne l’a jamais dit, mais une partie de la fermeture de PSA était liée aussi à l’omniprésence religieuse et au fait qu’il y avait des exigences religieuses au travail, d’arrêt de travail, de baisse de productivité, et dans le choix de PSA de fermer Aulnay, il y a eu aussi cet aspect-là", a-t-il lancé.

"Sur certaines lignes RATP, ça existe aussi. Donc il y a besoin de remettre de la République", a-t-il ajouté faisant référence aux cas de radicalisation signalés dans la régie de transports parisiens.

Pour la direction de PSA, la fermeture d'Aulnay liée à des raisons économiques

Pour la direction de PSA, la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois en décembre 2013 est principalement liée à des raisons économiques  : "Je n’ai aucun commentaire à faire sur ce point. Cette affirmation ne relève que de la responsabilité de celui qui l’a formulée", a réagi auprès de Marianne Pierre-Olivier Salmon, le porte-parole de PSA. "La fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-Bois est à mettre en perspective avec la situation du groupe entre 2010 et 2013. Il a fallu prendre des mesures pour en assurer la pérennité". 

De son côté, Jean-Pierre Mercier, le délégué CGT du groupe PSA, interrogé par France 3 Paris Ile de France et BuzzFeed, voit dans les propos de Jean-Christophe Lagarde une "saloperie". Il rappelle que "les seuls moments où l’usine d’Aulnay a dû fermer pour des raisons religieuses, ce sont les fêtes catholiques, comme Noël. "Seul la rupture du jeun pour le Ramadan était prise en compte avec une pause plus longue pour tous les employés et rattrapé ensuite sur le temps de travail", a-t-il expliqué.

Lire aussi

Réactions également indignées sur les réseaux sociaux, à commencer par celle des Jeunes communistes de Seine-Saint-Denis, qui accuse Jean-Christophe Lagarde de faire "dans l'islamophobie pour justifier son inaction à sauver l'usine PSA d'Aulnay".

Pendant ce temps, plusieurs internautes, ironiques, ont rappelé que PSA venait de faire construire une usine au Maroc, "drôle d'endroit", selon eux, pour une entreprise qui aurait été perturbée par la pratique musulmane de certains de ses employés.

En vidéo

PSA Peugeot-Citroën : quid des suppressions de postes annoncées pour 2017 ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de patients en réanimation à son plus haut niveau depuis fin novembre

Zanzibar : cette destination paradisiaque où les restrictions sanitaires n'existent pas

"C’est trop tard pour les nominations aux Oscars ?" : les tabloïds étrillent Meghan et Harry

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Hidalgo souhaite "adapter" et repousser l'heure du couvre-feu à Paris

Lire et commenter