La grève des éboueurs de Marseille débute jeudi

FRANCE

PROPRETE – Lancé il y a 15 jours, le préavis de grève du syndicat Force Ouvrière concernant la collecte des ordures n’a pas été annulé. La grève des agents débute dès jeudi prévient le syndicat.

Les négociations n’ont finalement rien donné. Lancé il y a 15 jours, le préavis de grève du syndicat Force Ouvrière concernant la collecte des ordures n’a pas été levé. La grève des agents débute donc dès jeudi prévient le syndicat.

Cette semaine, la communauté urbaine, Marseille Provence Métropole (MPM), et FO auront tenté de trouver une sortie de crise pour éviter une paralysie dans la collecte des déchets. En vain. Malgré deux réunions lundi et une mardi, les deux parties n’ont pas pu trouver d’accords.

Trois mois après la mise en place d’un nouveau contrat local de propreté mettant un terme au fini-parti, les éboueurs protestent contre le manque d’effectifs et la succession de rappels à l’ordre de leur autorité de tutelle, MPM.

EN SAVOIR + >> Qu'est-ce que le contrat local de propreté ?

"On a été cocufiés"

"On est dans un dialogue de sourd", regrette le secrétaire général de Force Ouvrière, Patrick Rué. "Il n’y a eu aucune avancée majeure dans les discussions", souligne-t-il. "On a l’impression d’avoir été cocufiés, car on a joué le jeu en acceptant l’allongement du temps de travail, mais MPM ne nous écoute pas", poursuit-il.

Selon le secrétaire général de FO, les effectifs des éboueurs seraient à flux tendu. "Un agent malade ou absent n’est pas systématiquement remplacé assure Patrick Rué. Ca crée des dysfonctionnements sanctionnés par des rappels à l'ordre. Ce n'est pas inadmissible", proteste-t-il.

A l’exception des IIème, IIIème, XIVème et XVème arrondissements, tous les autres secteurs de Marseille sont concernés par la grève. "Les délégués vont passer les consignes dès ce soir, mais aucun camion ne partira jeudi", prévient Patrick Rué. Marseille Provence Métropole tiendra jeudi matin une conférence de presse pour se prononcer sur le mouvement.
 

Lire et commenter