La guerre des taxis embrase Avignon

La guerre des taxis embrase Avignon

DirectLCI
FAIT DIVERS – La voiture du vice-président des Artisans Taxis Avignonnais a été brûlée dans la nuit dans la nuit de vendredi à samedi. Un acte criminel sur fonds de règlements de comptes entre différentes compagnies de taxis dans le centre-ville.

À Marseille, les taxis montent au créneau contre Uber . En Avignon, les taxis se font la guerre entre eux… Et de manière spectaculaire après la série d’incendies de véhicules dans la Cité des papes. Dans la nuit de vendredi à samedi, la Skoda du vice-président des Artisans Taxis Avignonnais a été calcinée au domicile de son propriétaire relate La Provence .

Coïncidence qui n’en est certainement pas une, la Mercedes du président de la même compagnie avait subi pareil sort quelques jours avant. À qui la faute ? Sans les nommer, le vice-président de la société de taxis accuse d’autres compagnies de jouer avec le feu. "Ils veulent semer la terreur, hors de question que je me taise", clame-t-il.

Problème de stationnement

À Avignon, la tension entre les taxis n’est pas nouvelle. Certaines compagnies ont obtenu le droit de stationner dans le centre-ville. D’autres pas. Mais en pratique, personne ne respecte la règle déplorent les Artisans taxis avignonnais.

Ces derniers ont donc saisi la semaine dernière le juge des référés. Trois sociétés ont été condamnées à ne plus stationner dans le centre-ville . Mais à la vue des derniers incidents, la guerre des taxis est loin d’être terminée.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter