La Ligue des droits de l'homme, une vigie contre les violences policières

La Ligue des droits de l'homme, une vigie contre les violences policières

DirectLCI
SECURITE – Créé en 2001, l’observatoire départemental sur les violences policières illégitimes veut jouer un rôle de vigie sur un phénomène difficile à quantifier. Son rapport biannuel a été publié mercredi.

"Ce n’est que la partie immergée de l’iceberg", assure Chantal Mainguy en présentant mercredi le rapport bi-annuel des violences policières. Pendant 2 ans, différentes associations humanitaires telles que la L igue des droits de l’homme (LDH) ou médecins du monde ont consigné tous les actes qu’elles jugeaient illégitimes de la part des forces de l’ordre à Marseille et dans le département.

"Nous en avons comptabilisé 42 sur ces deux dernières années", détaille Chantal Mainguy apportant toutefois une nuance. "Le précédent rapport ne prenait pas en compte les centres de rétention. Si on les enlève, on a une trentaine de faits de violences illégitimes", explique-t-elle. Un chiffre semblable à la période 2010-2011, signe qu’il n’y a pas "d’aggravation", souligne la coordinatrice.

Plus de violence sur la voie publique

A la lecture des faits de violences policières, Chantal Mainguy note toutefois des différences par rapport aux années précédentes. "Il y en a moins en garde à vue. Les faits qui nous sont remontés concernent plutôt la voie publique", dit-elle en prenant l’exemple de deux jeunes "tabassés" dans une rue à l’abri des regards.

Plus globalement les actes recensés concernent des interpellations musclées. "Nous déclenchons une enquête lorsque la trace des coups est visible", explique la représentante de la LDH. "A nous ensuite de vérifier la véracité des propos". Si tel est le cas, l’observatoire n’hésite pas à porter plainte auprès du parquet. A peu près 23 ont été déposées en 2 ans. Toutes ont été classées sans suite. Des résultats peu probants "mais la police sait que nous sommes là et que notre rôle n’est pas anodin", souligne Chantal Mainguy.
 

Plus d'articles

Sur le même sujet