La loi française, suffisamment précise pour encadrer des cas comme Vincent Lambert pour la CEDH

La loi française, suffisamment précise pour encadrer des cas comme Vincent Lambert pour la CEDH

Les 47 pays signataires de la Convention européenne des droits de l'homme attendaient cet arrêt avec impatience. Ils ont en effet des conventions différentes sur la fin de vie. Alors que certains utilisent l'euthanasie, d'autres s'y opposent. Cet arrêt va fixer un cadre pour garantir le droit à la vie mais également celui du droit de mourir dans la dignité. Les sénateurs français vont néanmoins mieux encadrer cette loi dans dix jours.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : la fleur faite aux non-vaccinés

Covid-19 : 525.527 cas positifs en 24 heures, nouveau record de contaminations en France

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 20 janvier

EN DIRECT - Covid-19 : le pass vaccinal entrera en vigueur lundi, confirme Jean Castex

États-Unis : un homme retrouvé mort entouré de plus d'une centaine de serpents

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.