La loi Travail pourrait bientôt intégrer les doléances du premier syndicat étudiant

DirectLCI
Alors que la mobilisation contre la loi Travail continue, Manuel Valls a lancé vendredi une main tendue en direction des opposants. Si le gouvernement se dit aujourd'hui prêt à de nouvelles concessions, le retrait pur et simple de la loi semble toujours écarté. Une première fois réécrite pour obtenir le consentement de la CFDT, elle pourrait, à l'avenir, intégrer les doléances de l'UNEF.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter