La maire d’Aix-en-Provence mise en examen mais "soulagée"

La maire d’Aix-en-Provence mise en examen mais "soulagée"

France
DirectLCI
JUSTICE - Maryse Joissains, maire (UMP) d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), récemment réélue, a été mise en examen mardi soir pour prise illégale d'intérêts dans le cadre d'une affaire d'emplois présumés de complaisance, a-t-elle annoncé à l'issue de sa garde à vue.

Maryse Joissains garde le sourire malgré l’épreuve judiciaire. Mise en examen mardi soir pour prise illégale d'intérêts dans le cadre d'une affaire d'emplois présumés de complaisance, la maire d’Aix-en-Provence s’est volonté prêtée au jeu des questions-réponses à sa sortie du TGI peu avant minuit.

"On a gagné à moitié, s’est-elle réjouie après 9 heures d'interrogatoire. Il y avait une imputation sur quatre fonctionnaires, et il demeure une imputation sur deux fonctionnaires". Autrement dit, l’élue risquait de ressortir avec 4 mises en examen. Finalement elle n’en a que 2. "C'est un soulagement, et je suis persuadée que les nouveaux éléments que nous allons apporter entraîneront un non-lieu global", estime-t-elle.

Des emplois présumés complaisants

La première mise en examen de Maryse Joissains concerne l'emploi à la Communauté du Pays d'Aix (CPA) d'une collaboratrice de son cabinet, chargée d'une mission concernant les animaux. "La communauté d’agglomération n'a pas la compétence protection animale mais elle était souhaitée par tous les maires", se défend-elle.

L’autre mise en examen concerne la promotion de son chauffeur en catégorie A, le plus haut grade dans la fonction publique. "Ce qui est contesté, c'est l'avancement", précise-t-elle. "Il n'est pas contesté que ces deux personnes travaillent, ce ne sont pas des emplois fictifs", a-t-elle assuré. "J'ai appliqué la loi, purement et simplement".

"La question est: est-ce que le respect des règles administratives suffit à assurer la légalité d'une décision?", a argué Me Di Marino, évoquant un problème d'ordre administratif, et non pénal.
 

Sur le même sujet

Lire et commenter