La maire de Molenbeek disposait d’une liste de 80 radicaux dont Abaaoud et les frères Abdeslam

DirectLCI
Le New York Times a mis en lumière les failles du renseignement belge. La maire de Molenbeek, Françoise Schepmans, disposait d’une liste de 80 radicaux parmi lesquels figurent le commanditaire des attentats de Paris, Abdelhamid Abaaoud et les frères Abdeslam. Mais selon elle, ce n’est pas à la police locale de traiter ces dossiers mais à la sûreté de l’État. Le ministre de l’Intérieur a, lui, renvoyé la balle à l’ex-gouvernement socialiste, accusé de laxisme.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter