La Maison des ados, un lieu d’écoute pour les jeunes à Lille

La Maison des ados, un lieu d’écoute pour les jeunes à Lille

DirectLCI
REPORTAGE – En 2010, la Maison des ados a ouvert ses portes en plein centre de Lille. L’endroit accueille gratuitement les jeunes qui viennent y chercher une oreille attentive aux problèmes de l’adolescence.

A deux pas de la gare Lille-Flandres, juste en face de l’église Saint-Maurice,  la Maison des Ados est installée depuis 2010 dans une imposante bâtisse. A l’intérieur, des flyers de prévention contre les MST, le tabac ou l’usage de drogues accueillent le visiteur. Plus loin, sous une imposante verrière, un coin lecture. Tout est fait pour que l’on s’y sente bien.

Gérée par l’association la Sauvegarde du Nord  - elle dépend de son pôle promotion de la santé -, la Maison des Ados est un lieu où on peut venir se confier, poser des questions et, éventuellement, être orienté vers un spécialiste en cas de besoin. "Nous accueillons les jeunes de 11 à 21 ans mais aussi les parents et les professionnels qui travaillent au contact des ados, explique à metronews Valérie Rochart, la directrice des lieux. On évalue d’abord le besoin. Nous ne sommes pas là pour nous substituer aux structures existantes et parfois le simple fait d’être écouté suffit."

Gratuit et confidentiel

Contraception, troubles alimentaires ou difficultés familiales, les questions soulevées par les centaines de jeunes qui ont poussé la porte l’an dernier offrent un large éventail du mal-être qui peut toucher les adolescents. "Nous avons reçu 2.500 personnes l’an dernier. Depuis que nous avons ouvert, les chiffres ne font qu’augmenter", détaille la directrice.

La semaine dernière, la Maison des ados a présenté  un outil multimédia pédagogique. Baptisé Cris du cœur, il réunit différents supports (documents, témoignages d'ados, films d’animation, chansons…) pour engager et d'encadrer plus facilement le dialogue. 

Les jeunes iraient donc de plus en plus mal ? "Pas forcément, répond Valérie Rochart. C’est aussi que nous sommes de plus en plus connus." Les médecins, gynécologues et aux autres travailleurs sociaux qui se relaient bénévolement sur place constatent néanmoins de plus en plus de harcèlement et de dépendance aux réseaux sociaux. Mais pas question d’entrer dans les détails. A la Maison des Ados la confidentialité est une règle d’or – impossible de questionner un jeune s’y est rendu – et l’on peut venir gratuitement sans rendez-vous. Infos : 03 20 06 26 26.

LIRE AUSSI >> Un jeu vidéo pour soigner la dépression des ados

Sur le même sujet

Lire et commenter