La "Mère Richard" s'en est allée

La "Mère Richard" s'en est allée

DirectLCI
GASTRONOMIE – Renée Richard, la "reine de Saint-Marcellin", est décédée. Celle qui aura côtoyé les plus grands chefs lyonnais laissera une image indélébile dans le paysage gastronomique de la capitale des Gaules.

Ses fameux Saint-Marcellin ont ravi de très nombreuses papilles. Renée Richard, plus connue sous le nom de la "Mère Richard", est décédée. La fromagère, née en 1930, s’était installée dans les anciennes Halles de Lyon aux Cordeliers dans les années 1960. Elle côtoie ensuite les plus grands chefs, comme Paul Bocuse , le premier à la surnommer "Mère Richard" et à inscrire sur la carte de son restaurant le nom de la créatrice des Saint-Marcellin qu’il présentait à ses clients.

"J’ai appris hier avec une grande tristesse la disparition de Renée Richard. C’est aujourd’hui toute la gastronomie lyonnaise qui est en deuil et qui rend hommage à celle que Paul Bocuse avait baptisée affectueusement ‘La mère Richard’, a réagi Gérard Collomb, le maire de Lyon.

Fort caractère

Figure charismatique des Halles de Lyon où elle exerça ses talents et transmis sa passion pendant tant d’années, sacrée par ses pairs ‘Reine du Saint Marcelin’, Renée Richard aura marqué durablement de son empreinte le paysage gastronomique de notre ville."

Dotée d’un fort caractère et débordante d’énergie, Renée Richard laisse désormais le soin à sa fille, également prénommée Renée, de prendre la suite. "Ma mère avait des contacts très forts avec les clients, elle aimait plaisanter, elle pouvait aussi les engueuler", indique sa fille sur le site fromagedesuisses.com . La "Mère Richard", dont l’état de santé s’est dégradé ces dernières années, avait été hospitalisée à l’hôpital de la Croix-Rousse il y a quelques semaines.
 

Plus d'articles