La monnaie locale SoNantes attend sa carte bancaire

La monnaie locale SoNantes attend sa carte bancaire

DirectLCI
ECONOMIE - Annoncé puis reporté à de maintes reprises, le lancement de la monnaie locale SoNantes devrait se faire fin 2014. Elle pourra être utilisée par virement, SMS ou carte bleue. Ce qui n'est pas sans poser un certain nombre de difficultés.

Sans pièces ni billets, mais avec des retards répétés. Initialement prévu au printemps 2013, le lancement de la monnaie locale SoNantes devrait se faire à l'automne. L'idée, qui a germé il y a six ans, est d’accélérer les échanges économiques locaux grâce à une devise spécifique. Mais quel intérêt pour les Nantais ?

"Ils auront la possibilité de développer l'économie de la ville car nous sommes certains que l'argent dépensé sera réinvesti ici. Ils pourront exprimer leur attachement à une certaine forme de relocalisation de l'économie" répond Pascal Bolo, l'adjoint aux finances. L’avantage pour les entreprises est, lui, plus évident : paiement immédiat, pas de délais de trésorerie ni d'épargne.

Les difficultés s'accumulent

Cependant, les problèmes s'accumulent. Tout d'abord, le Crédit municipal de Nantes, qui aura la charge de superviser la devise par le biais d'une filiale, tarde à obtenir l'agrément de la Banque de France et de son autorité de contrôle qui veille "à la stabilité du système financier et à la protection des clients".

"Ils sont un peu tatillons" avance Pascal Bolo. Le lancement d'une telle monnaie est, il vrai, une première française dans une métropole de la taille de Nantes. La ville s'est inspirée des exemples européens de la Bristol Pound (Royaume-Uni) et du WIR (Bâle, Suisse).

"On ne peut pas la lancer en l'état"

Une autre difficulté est que la plateforme informatique qui administrera les paiements est complexe à mettre en place. Après des hésitations, le lancement de trois modes de paiement a été retenu : virement, SMS ou carte bancaire sur le principe un euro égal une SoNantes, sans conversion possible dans l'autre sens.

Concrètement, les Nantais pourront utiliser des cartes compatibles avec les sabots de cartes de leurs commerçants. Là aussi, le processus est long à mettre en place. Un appel d’offres vient d'être lancé mi-avril pour la création du système de paiement.

Pour que la SoNantes ne trébuche pas, un nombre suffisamment important et divers d'acteurs devront l'utiliser dès le départ, en ouvrant un compte sur le site dédié www.sonantes.fr . Julien Bainvel, conseiller municipal d'opposition qui siège au Crédit municipal, avertit : "Toutes les interrogations ne sont pas levées. On ne peut pas la lancer en l'état".
 

Plus d'articles

Lire et commenter