La péniche de La Daurade renflouée fin janvier

La péniche de La Daurade renflouée fin janvier

DirectLCI
NAVIGATION – Le bateau qui a sombré juste avant Noël pourrait être remis à flot d'ici la fin du mois avant d'être restaurée. Certains professionnels de la navigation affirment pourtant que la péniche ne reviendra pas quai de La Daurade.

Quel avenir pour la péniche "Le Tenace" qui a coulé sur le quai de La Daurade ? Une réunion technique doit se dérouler le 17 janvier prochain entre les techniciens de la mairie, ceux de VNF (Voies navigables de France) et l'expert de l'assurance afin de statuer sur le devenir du bateau. Ce dernieravait sombré dans la nuit du 22 au 23 décembre. Propriété de la mairie, il abritait le restaurant "L'arrêt Ô port". 

Quid du  calendrier des opérations ? "Fin janvier, la péniche devrait être remorquée au port de Ramonville afin d'être restaurée", confie à metronews un proche du dossier. La visite en cale sèche prévue en juillet 2014 est quant à elle reportée en novembre 2014. L'objectif est de déterminer l'origine du naufrage. Le bateau, fermé de novembre 2013 à mai 2014, aurait été victime d'une infiltration lente qui l'aurait fait chavirer quand l'eau s'est engouffrée par un hublot laissé ouvert. C'est en tout cas l'hypothèse retenue par la mairie qui déclare néanmoins attendre l'avis de l'expert de l'assurance.

"Etonnant de laisser un bateau sans surveillance l'hiver"

Ce naufrage ne manque pas de faire réagir dans le monde de la batellerie toulousaine. "Ce qui m'étonne c'est de laisser ce bateau sans surveillance en plein hiver", note Christian Delmas, propriétaire de la péniche Baladine amarrée elle aussi quai de la Daurade. Celui qui navigue toute l'année entre le canal du Midi et la Garonne depuis 1997, ne cache pas son scepticisme de revoir un jour l'Arrêt Ô Port à flot et recevoir à nouveau du public.

"Son avenir est tout tracé: il va partir à la casse pour camoufler les défauts d'entretien", assure-t-il. De son côté l'association Réseau Fluvial, qui regroupe les professionnels de la navigation à Toulouse, s'inquiète sur l'étendue des dégâts concernant un bateau dont l'intérieur est constitué de mobilier en bois.  

Plus d'articles