La police du Pas-de-Calais gazouille sur Twitter

La police du Pas-de-Calais gazouille sur Twitter

France
DirectLCI
INTERNET - La direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Pas-de-Calais teste actuellement un compte Twitter. Elle a été choisie avec quatre autres directions pour bénéficier de son instantanéité.

C’est une expérience pilote. La direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Pas-de-Calais a été choisie, avec quatre autres délégation s, pour ouvrir des comptes Twitter locaux de la police nationale. Ces adresses visent à compléter celui de la police nationale @pnationale, ouvert il y a plusieurs mois.

Sous l’adresse @pnationale62 , cet outil sera avant tout utilisé pour sa réactivité. Il accueille déjà quelque 275 abonnés."Nous l’utilisons déjà pour des appels à témoin lors de disparitions inquiétantes ou d’accidents routiers, indique à metronews l’officier Bruno Mazurczak, porte-parole de la DDSP 62. Sur ce réseau social, les informations sont relayées en temps réels. Cela peut fortement nous aider lors de véritables courses contre la montre."

Des appels à témoin

Ce fut notamment le cas lors de la disparition d'une femme souffrant d’Alzheimer au Touquet, finalement retrouvée sans vie la semaine dernière. Lundi, c’est un autre appel à témoin qui a été lancé au sujet d’une femme grièvement blessée après avoir été percutée par une voiture à Saint-Martin-Boulogne.

"Nous allons aussi Twitter sur des affaires résolues ou des informations plus générales, comme la prévention contre les vols, le recrutement ou encore la mise en lumière des questionnaires de qualité ou des pré-plaintes en ligne, continue Bruno Mazurczak. C’est un nouvel outil que nous devons apprendre à appréhender." Un premier bilan de cette phase d'expérimentation est prévu d’ici à fin mars. L’ensemble des tweets seront examinés en vue d’une généralisation des comptes Twitter à l'ensemble des DDSP.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter