La police municipale de Marseille bientôt munie d'armes létales ?

FRANCE
SECURITE – A l’occasion de ses vœux à la presse, le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin s’est prononcé en faveur de l’armement des policiers municipaux en arme létale. Une évolution qui va dans le sens du premier syndicat des agents de la voie publique.

Le débat sur l’armement de la police municipale s’invite à Marseille. A l’occasion de la présentation de ses vœux à la presse, ce lundi, le maire, Jean-Claude Gaudin s’est prononcé en faveur de la possession d’armes létales pour la police municipale.

Une prise de position à la suite de l’assassinat de Clarissa Jean-Philippe, abattue par Amédy Coulibaly le 8 janvier dernier. "Les dramatiques événements qui se sont produits nécessitent que nous réfléchissions à comment faire évoluer la possibilité d’armer la police municipale", a déclaré l'élu.

"Les policiers municipaux sont les premières cibles"

Déjà munis d’armes non létales, type tonfas ou Taser, les fonctionnaires pourraient ainsi détenir des pistolets automatiques. "Mais avant d’armer, il faut former", prévient Jean-Claude Gaudin, prudent sur le sujet. Si aucune date n’est encore prévue, le maire assure que "nous irons vers cette solution".

Une démarche qui va dans le sens de Cédric Michel, président national du Syndicat de Défense des Policiers Municipaux (SDPM). Interrogé par metronews , ce dernier demande l’armement de l’ensemble des effectifs (45 % des 20 000 agents le sont actuellement, ndlr) car selon lui "les policiers municipaux sont les premières cibles potentielles d'éventuels fous ou terroristes".
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter