La préfecture de Haute-Garonne vigilante contre les clowns "méchants"

La préfecture de Haute-Garonne vigilante contre les clowns "méchants"

SECURITE - Face à la recrudescence des clowns agressifs en France, la préfecture de la Haute-Garonne prend les devants et appelle les Toulousains à la vigilance. Une surveillance accrue va être mise en place face au phénomène.

Ils ne font plus rire grand monde. Ces clowns menaçants qui sillonnent les rues de France s'attirent petit à petit les foudres de tous.

Après les "vrais clowns", c'est au tour des autorités de vouloir stopper cette pratique. La préfecture de la Haute-Garonne a tenu à mettre en garde les faux clowns dans un communiqué publié mercredi après-midi.

"A l'approche des fêtes d'Halloween, la préfecture de la Haute-Garonne tient à rappeler que de tels agissements ont fait l’objet de condamnations ces derniers jours sur le territoire français". A Montpellier, la semaine dernière l'un d'eux a écopé de quatre mois de prison ferme pour avoir agressé un passant avec une barre de fer.

Responsabilité des parents

La Préfecture met en garde les groupes Facebook ou comptes Twitter qui relayent des informations. "Afin d’anticiper ces types d’agissements, les services de police et de gendarmerie vont opérer une veille attentive sur les réseaux sociaux, ces prochains jours, et jusqu’à la période d’Halloween.

La préfecture appelle également à la responsabilité de chacun pour ne pas relayer ce phénomène et demande aux parents de rester vigilant et de sensibiliser leurs enfants sur de tels agissements". A Toulouse le groupe "INFO CLOWN Toulouse" est suivi par près de 6.500 personnes. Son créateur revendique "l'information pour les gens".
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Israël/Palestine : l'Onu craint "une véritable guerre"

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

Traque dans les Cévennes : un homme armé toujours en fuite après un double meurtre

Procès du meurtre d'Arthur Noyer : Nordahl Lelandais ne fera pas appel

"On veut lui faire porter le chapeau", confie la sœur du tueur présumé d'Eric Masson

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.