La privatisation des radars mobiles suscite la polémique

La privatisation des radars mobiles suscite la polémique

Le gouvernement va privatiser le pilotage des voitures équipées de radars embarqués en janvier prochain. Il y aura toujours 319 radars mobiles, mais leur utilisation sera décuplée. Si l'objectif annoncé de cette mesure est de faire baisser la mortalité routière, elle permettra également de remplir les caisses de l'Etat. De leur côté, les associations d'automobilistes s'insurgent.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter