La procureure de La Rochelle agit "pour éviter une éventuelle récidive"

DirectLCI
Après le prélèvement massif des ADN des lycéens d'un établissement de La Rochelle, Isabelle Pagenelle, la procureure estime qu'il y a "de très grandes probabilités pour que la personnes connaisse les lieux". Ces prélèvements interviennent après le viol d'une élève dans l'enceinte du lycée en septembre dernier. "J'agis pour éviter une éventuelle récidive" a-t-elle affirmé.

Plus d'articles