La Prom de Raoul Dufy, l'amoureux de Nice

FRANCE
DirectLCI
CULTURE - Une impressionnante collection d'œuvres de Raoul Dufy est exposée à partir de ce vendredi au musée des Beaux-Arts de Nice, dans le cadre de la grande manifestation "Nice 2015 Promenade(s) des Anglais".

De la fenêtre de sa chambre à l'hôtel Suisse, Raoul Dufy a peint et repeint la Baie des Anges. Ou plutôt la lumière qui la baignait, les couleurs qu'elle lui renvoyait, les élégantes qui s'y promenaient à pied, en calèche ou dans les premières autos. L'une de ces œuvres, simplement baptisée "Fenêtre ouverte à Nice" et réalisée "vers 1929", intègre dans sa composition le mobilier de sa chambre, qui encadre cette baie que l'on venait de baptiser "Promenade-des-Anglais".

Lorsqu'il quitte sa chambre du quai Rauba Capeu, Dufy passe des heures devant le casino Jetée Promenade . "Il revient d'un voyage au Maroc, il aime l'architecture d'inspiration Byzantine de l'édifice, et l'orientalise", décrypte la directrice des musées de Nice, qui a travaillé sur l'exposition "Raoul Dufy, la Promenade comme motif".

Neufs visions du casino Jetée-Promenade

L'exposition qui débute ce vendredi rassemble ainsi pour la première fois dans un musée neuf peintures du Jetée-Promenade. Vingt-deux ans séparent la première de la dernière, réalisée alors que le bâtiment avait été démoli. Entre la "Prom" et Dufy, c'est une grande histoire d'amour. Marié à une Niçoise depuis 1911, il s'installe dans la capitale azuréenne en 1925. "C'est à Nice qu'il aura le déclic : il décide d'arrêter son activité de décorateur pour se consacrer totalement à la peinture" raconte Marie Lavandier.

Une centaine d'œuvres du maître, peintures, croquis, céramiques et tapisseries, sont rassemblées jusqu'au 4 octobre au musée des Beaux-Arts des Nice. C'est l'une des quatorze expositions présentées dans le cadre de "Nice 2015 Promenade(s) des Anglais" , sous la direction de l'ancien ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon.

Musée des Beaux-Arts de Nice. Exposition gratuite, jusqu'au 4 octobre 2015.

Lire et commenter