La Région accusée de promouvoir "des pratiques sexuelles explicites"

La Région accusée de promouvoir "des pratiques sexuelles explicites"

France
DirectLCI
EDUCATION - L'enseignement catholique dénonce un mail pour un Pass contraception, envoyé aux lycéens par le Conseil régional pour la Saint-Valentin. Il encouragerait "explicitement les lycéens à la lecture d’ouvrages érotiques et à des pratiques sexuelles." La Région défend "une campagne de communication ludique et décalée".

"La Saint-Valentin, c’était bien ou bien ? Votre chéri(e) vous a offert : la nouvelle version du Kamasutra ? Une boîte de chocolats aphrodisiaques ? Le troisième tome de 50 nuances de gris ? Pensez au Pass prévention contraception." C’est le contenu d’un mail envoyé en février dernier aux lycéens du public et privé en Pays de la Loire, qui bénéficient du Pass Culture Sport. Le message a également été affiché sur le site du Pack 15-30 du conseil régional , chargé de promouvoir l’accès à la prévention en matière de santé sexuelle.

L’intitulé a aussitôt fait réagir l’enseignement catholique. Les cinq directeurs diocésains ont adressé une demande d’explication à Jacques Auxiette, le président de la Région, pour signaler "leur totale incompréhension" et leur "indignation" : "Comment se fait-il que des jeunes lycéens, s’inscrivant à un dispositif culturel initié par une collectivité publique, reçoivent des messages subversifs et intrusifs qui transforment la Saint-Valentin et la politique éducative liée à l’affectivité en un encouragement à des expériences sexuelles et à la pornographie ?", écrivent-ils.

"Encouragement explicite à la lecture d'ouvrages érotiques"

Pour l’Association familiale catholique 44 (AFC) , le conseil régional a "détourné le fichier des utilisateurs du Pass Culture" et "encourage explicitement les lycéens à la lecture d’ouvrages érotiques, à des pratiques sexuelles et à leur partage sur Internet, cela afin de promouvoir le Pass Contraception ". L’AFC pointe aussi le fait que, sur la plateforme www.pack15-30.fr , "il est clairement indiqué que toutes les activités liées à ce Pass ne seront jamais communiquées aux parents de jeunes qui en possèdent."

Les élus de l’opposition au conseil régional ont également demandé à Jacques Auxiette de "répondre de la politique menée en matière d’éducation sexuelle et affective auprès des familles". Ils expliquent dans un communiqué ne pouvoir "cautionner des pratiques qui, sous couvert d’un jeunisme aussi décalé que nocif, ne cessent d’encourager,- à rebours de tout souci éducatif -, la dévalorisation de l’éducation affective et sexuelle, voire même la pornographie". Les présidents des groupes d'opposition ont par ailleurs annoncé qu'ils allaient saisir la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) "pour signaler ce qui apparaît comme le détournement de finalité du fichier Pass-Culture, circonstance aggravante, à destination de mineurs". Le message polémique a depuis été retiré du site de la Région.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter