La soeur de Mohamed Merah suspectée d'être partie faire le jihad en Syrie

La soeur de Mohamed Merah suspectée d'être partie faire le jihad en Syrie

FAITS DIVERS – La sœur du meurtrier Mohamed Merah, Souad, a disparu. Elle aurait quitté la région toulousaine pour rejoindre son compagnon, parti faire le jihad en Syrie.

Elle se disait "fière" des actes commis par son frère. Dans une vidéo tournée à son insu, la jeune femme défendait les salafistes, déclarait "penser du bien de Ben Laden" et détester les juifs. Souad Merah a disparu et les autorités cherchent à la localiser. Selon RTL, elle aurait quitté la région toulousaine pour rejoindre son compagnon, les enfants de celui-ci et sa première épouse partis faire le jihad en Syrie. Autre signe d'un possible départ selon les enquêteurs : l'absence d'un de ses trois enfants à l'école.

Plus dangereux que Mohamed

Souad Merah, tout comme Abdelkader toujours incarcéré dans l'enquête sur les meurtres de leur frère Mohamed , était fichée comme membre de la mouvance salafiste par les services de renseignement français. L'ancien chef de la Direction centrale du renseignement intérieur, Bernard Squarcini, disait même que Souad et Abdelkader Merah étaient plus dangereux que Mohamed. Elle avait un temps été placée en garde à vue en avril 2014 dans l'enquête sur les complicités dont aurait pu bénéficier son frère mais relâchée faute de charges suffisantes.

Petit délinquant des quartiers rallié à l'islam radical, Mohamed Merah a assassiné trois parachutistes puis trois enfants et un enseignant juifs au nom du jihad entre le 11 et le 19 mars 2012 à Toulouse et Montauban.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

VIDEO - Golden Globes : Chadwick Boseman sacré meilleur acteur, sa veuve livre un émouvant discours

Covid-19 : Moselle, Haute-Garonne, Nice... Les mesures de restrictions locales se multiplient

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Lire et commenter