La télé-réalité de Samia Ghali ne fait pas l’unanimité

FRANCE
DirectLCI
POLITIQUE – Courant 2015, la chaîne D8 diffusera un documentaire de télé-réalité où des politiques se font passer pour des citoyens lambda pour montrer les difficultés du quotidien. Une émission à laquelle participe la sénatrice-maire de Marseille, Samia Ghali. Un projet loin de faire l’unanimité chez les élus marseillais.

Une participation qui divise les élus marseillais. Courant 2015, la chaîne D8 diffusera un documentaire de téléréalité où des politiques se font passer pour des citoyens lambda. Objectif de l’émission : montrer les difficultés du quotidien. Exemple avec la sénatrice-maire PS de Marseille, Samia Ghali , dans le rôle d’une femme touchant le SMIC et à la recherche d’un logement.

Sentant le vent de la polémique souffler sur cette médiatisation des politiques, Samia Ghali affirme ne rien regretter et "assume complètement" sa participation à l’émission. Reste que des élus Marseillais ne partagent visiblement pas son point de vue.

"Une intervention ridicule"

"C’est une mascarade", tonne le député PS de Marseille, Henri Jibrayel. Même s’il ne vise pas spécialement sa collègue du Parti socialiste, l’élu n'y va pas par quatre chemins : "certains préfèrent la lumière des caméras pour faire parler d’eux. Ce n’est pas mon cas. Vous croyez que les Français qui souffrent au quotidien ont besoin de voir des politiques jouer la comédie. Restons sérieux".

Colère à peine mesurée pour Jean-Marc Coppola, vice-président du Parti communiste à la région Paca. "A l’heure du dépôt de bilan de la SNCM , certains élus font les clowns, en participant au tournage d’une émission télévisée de bas étage", dénonce-t-il. "Mais quand on s’est rendue célèbre de manière aussi surréaliste qu’en réclamant l’intervention de l’armée dans les cités, on n’est plus à une intervention ridicule près !", ajoute-t-il. Ambiance.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter