L'acupuncture au service des réfugiés grâce à l'association Shennong et Avicenne

FRANCE
Avec l'association Shennong et Avicenne, Elise Boghossian vient en aide aux migrants dans un bus médicalisé qui circule dans les différents camps du Nord-Pas-de-Calais. Psychologues, gynécologue mais aussi acupuncture qui est sa spécialité sillonnent les camps de réfugiés. Avec l'acupuncture, "on arrive facilement à soulager la douleur articulaire" qui naît à cause du froid et des chocs traumatiques, explique-t-elle sur le plateau de LCI Matin.
Lire et commenter