"Laissez parler les petits papiers", le Tumblr lyonnais qui cartonne

"Laissez parler les petits papiers", le Tumblr lyonnais qui cartonne

France
DirectLCI
INTERNET – Le concept, basé sur des détournements de noms de marques via des jeux de mots, fait un tabac sur le Web. Décryptage d’un buzz fulgurant.

Les idées les plus simples sont souvent les meilleures. Le 31 janvier, Samira, une Lyonnaise de 32 ans, s’est amusée à lancer un jeu sur Twitter qui consiste à détourner de manière humoristique des noms de marques en utilisant des papiers. Par exemple, pour Darty, il suffit de placer "feu" devant et "fice" derrière pour obtenir "feu Dartyfice."

Très vite, le concept fait fureur."@TomBlur, un twittos, m’a proposé de réunir tous les jeux de mots et c’est comme ça qu’un Tumblr (plate-forme de microblogage) baptisé ‘Laissez parler les petits papiers’ (lplpp) a vu le jour", explique @Samparlebien alias Samira sur Twitter. Sur le blog, les internautes rivalisent d’imagination et de créativité. "Decitre et des lettres", "Evian gelie", "Laguna matata" ou encore "Gmail Debbouze" sont autant de jeux de mots qui font mouche.

Les marques jouent le jeu

"Aujourd’hui, nous en sommes à 144 000 visites et 452 000 pages vues, indique @TomBlur, un Parisien de 37 ans. On ne s’attendait vraiment pas à ce que ça marche aussi vite." Flairant le coup de pub à moindre frais, 110 marques ont elles-mêmes joué le jeu des petits papiers. Seul bémol, le concept a rapidement été plagié.

"Certains ont repris le même jeu et ont créé des pages Facebook ou des comptes Twitter avec le même contenu, sans citer les sources. C’est la rançon du succès. Nous ne sommes propriétaires de rien, mais ce n’est pas très correct.", regrettent les créateurs de lplpp. Aujourd’hui, ils ne savent pas l’ampleur que peut prendre le phénomène des "petits papiers." "Par définition, le buzz ne dure pas. Mais d’un autre côté, la bêtise humaine n’a pas de limites . Alors on verra !" conclut Samira.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter