L'assignation à résidence, une mesure controversée de l'état d'urgence

L'assignation à résidence, une mesure controversée de l'état d'urgence

Trois mois après l'instauration de l'état d'urgence à la suite des attentats du 13 novembre, près de 400 assignations à résidence ont été prononcées, parfois par erreur. Une mesure qui fait débat au sein de la classe politique, notamment par la voix de Jacques Toubon, le défenseur des droits. Chaque matin et chaque soir, Yanis doit pointer au poste de police, et n'a que peu de recours pour contester son assignation qu'il juge infondée.

Les articles les plus lus

Covid-19 : Véran confirme "des mesures supplémentaires" si le virus continue sa progression

Cluster en Haute-Savoie : que faisait le groupe d'étudiants britanniques dans cette station de ski ?

Covid-19 : l'Espagne n'a plus les moyens de reconfiner

En cas de reconfinement, Blanquer aspire à garder les écoles ouvertes

EN DIRECT - Reconfinement : "Nous considérons qu'on ne peut pas attendre", plaide Karine Lacombe

Lire et commenter