L'assignation à résidence, une mesure controversée de l'état d'urgence

L'assignation à résidence, une mesure controversée de l'état d'urgence
FRANCE

Trois mois après l'instauration de l'état d'urgence à la suite des attentats du 13 novembre, près de 400 assignations à résidence ont été prononcées, parfois par erreur. Une mesure qui fait débat au sein de la classe politique, notamment par la voix de Jacques Toubon, le défenseur des droits. Chaque matin et chaque soir, Yanis doit pointer au poste de police, et n'a que peu de recours pour contester son assignation qu'il juge infondée.
Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent