L'avocat général des assises du Nord livre la vision d'une justice "imparfaite"

L'avocat général des assises du Nord livre la vision d'une justice "imparfaite"

DirectLCI
JUSTICE – Magistrat reconnu, Luc Frémiot sort un ouvrage de réflexions et de témoignages intitulé "Je vous laisse juges… Confidences d’un magistrat qui voulait être libre". L'occasion pour cet homme de loi au fort tempérament d'aborder des sujets sensibles, telles que les violences intrafamiliales ou la récidive. Rencontre.

Il a décidé de s'adresser directement à ses concitoyens. Luc Frémiot est une sommité dans le monde de la justice hexagonal. Ancien procureur de la République de Douai, il est aujourd'hui substitut général à la cour d'appel de Douai et avocat général près les cours d'assises du Nord et du Pas-de-Calais.

A 62 ans, ce magistrat charismatique a décidé de prendre la plume pour "s'adresser directement" à ses concitoyens. "Je voulais leur parler de cette justice qui doit prendre le temps de la réflexion, confie-t-il. Je la compare à une vieille femme à moitié aveugle qu'il faut l'aider à traverser."

Des jugements parfois imparfaits

Dans son livre, Luc Frémiot alterne, souvent avec humour, des réflexions sur des jugements parfois imparfaits et des portraits de justiciables dont il a croisé la route au cours de sa carrière. Point d'orgue de celle-ci : l'acquittement d'Alexandra Lange en 2013, accusée du meurtre de son mari tortionnaire. Avocat général du procès, il plaide alors la légitime défense.

"J'ai consacré dix ans de ma vie à la lutte contre les violences intrafamiliales, raconte le magistrat. Les lieux où les femmes sont le plus en danger restent leur domicile. Il fallait réagir." Ses actions permettent progressivement de renverser les situations, en plaçant "dès les premiers coups" les maris violents en dehors du foyer familial et en les incitant à se soigner. Résultat, le taux de récidive baisse à 6% contre 30% au niveau national. Le dispositif est ensuite généralisé dans l'hexagone.

Autre sujet sensible abordé dans l'ouvrage : la question de la récidive, où Luc Frémiot a notamment été confronté au cours des procès médiatiques de Francis Evard ou Alain Penin . Luc Frémiot réfute la notion de "laxisme" de la justice et plaide pour la mobilisation de plus de spécialistes pour "raccompagner ces individus vers la liberté."

Sur le même sujet

Lire et commenter