Le boom des vélos électriques à Marseille

FRANCE

DEPLACEMENTS – Dans le cadre du plan climat énergie territorial visant à diminuer les gaz à effet de serre, la communauté urbaine Marseille Provence Métropole veut inciter depuis fin 2013 les Marseillais à se mettre au vélo électrique en proposant des aides à l'achat.

La côte est raide, la météo peu favorable, mais sur son vélo Thomas arpente les rues marseillaises en toute facilité. "Adieu les bouchons", se réjouit le trentenaire même pas essouflé. Et pour cause, il dispose d’un vélo à assistance électrique. Encore invisible il y a deux ans, ce mode de transport se développe désormais à toute vitesse.

En 2014, 275 bicyclettes de ce type se sont vendues sur le territoire de Marseille Provence Métropole (MPM), à l’initiative d’ une subvention en 2013 pour l’achat de ce moyen de transport dans le cadre du plan climat énergie territorial. Et l’opération n’est pas terminée. "Nous allons la relancer pour les deux prochaines années", indique l’élu en charge des transports, Robert Assante.

Une clientèle venue du scooter

Côté argent, MPM s’engage à financer 25 % du prix total du vélo électrique ou une aide maximum de 400 euros (Comptez entre 1 000 et 4 000 euros le vélo neuf). Un coup de pouce financier qui a séduit les usagers des deux-roues, constate Régis Rossi, gérant du magasin Itinbikes situé rue de la Loge : "En un an, j’en ai vendu 80 rien qu’à Marseille"e.

"La plupart sont des anciens conducteurs de scooter qui cherchent à se déplacer rapidement, en faisant des économies de carburant et de pièces détachées. La question de l’écologie ne les préoccupe pas trop". Même si les puristes diront que le vélo électrique n’est pas vraiment du vélo, Régis leur répond : "Au moins, ils ne sont pas en sueur en arrivant au boulot".
 

Lire et commenter